Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2012

Les Ligues de l’Imposture

Je crois qu’il est plus qu’urgent d’ordonner la dissolution de ces ligues de l’imposture. Ces ligues ne sont qu’un ramassis d’opportunistes, de pseudo-illuminés et d’anciens trouillard sous la dictature.

Quelle révolution voudraient-ils protéger? De qui voudraient-ils la protéger si cette révolution avait vraiment existé?

L’Histoire contemporaine nous a montré que les conseils de protection de la révolution qui ont existé en Egypte, en Algérie, en Iraq, en Syrie, en Libye, au Yemen et en Iran n’ont fait que persécuter toute voix de contestation et de critique.

En Tunisie ces ligues de l’imposture revendiquent aujourd’hui ouvertement ce même droit de persécution. Pour quel objectif? Ma réponse est sans équivoque : Réinstaurer le Parti-Etat en vue de l’installation d’une théocratie.

Qu’on me prouve le contraire si j’ai vraiment tort.

04/12/2012

Les Beaux Quartiers : une évolution urbanistique à deux vitesses

Détrompez-vous je ne vais pas parler du roman de Louis Aragon mais plutôt des quartiers qui forment la «Ceinture Rouge» de Tunis. Ces quartiers sont à la fois des poudrières qui n’attendent qu’une chiquenaude pour exploser et des cloaques ne renfermant que des morts-vivants.

Un plan Marshall est plus que nécessaire pour désamorcer ces bombes à retardement et pour que ces quartiers deviennent aussi des cités résidentielles à part entières avec leurs espaces verts, leurs services publics, leurs rues verdoyantes,… Pour que ces quartiers n’aient rien à envier aux autres quartiers où on vit mieux.

N'oublions surtout pas que la dictature ne s'est effondrée que lorsque ces "Beaux quartiers" se sont soulevés contre l'injustice... Celui qui saura mettre en place une réforme urbanistique pertinente aura pour longtemps le dernier mot lors des élections locales dans le Grand Tunis....

03/12/2012

Les dictatures ne résistent pas longtemps à la transparence....

Les esprits éveillés de ce pays savent pertinemment que la principale composante du gouvernement actuel n’a qu’un seul programme : S’accaparer le pouvoir en vue d’instaurer une dictature théocratique

Ce gouvernement est ennemi de la transparence car elle synonyme de déchéance pour sa principale composante. Et pour preuve : Etait-ce si difficile pour ce gouvernement d’énoncer dès sa prise de fonction une feuille de route?

Il est connu que tout gouvernement compétent désireux de dénouer une crise socio politique et désireux de bâtir une démocratie annonce une feuille de route socio-politico-économique annonçant sa stratégie de développement et de réformes (état des lieux, objectifs, moyens, rétro planning).

L’apaisement des esprits sera certes immédiat. La confiance est totalement rétablie entre le peuple et l’Etat une fois que commencent les gros travaux de réformes des institutions, d’infrastructures et d’aménagement de zones industrielles.

Or ce gouvernement n’a rien fait dans ce sens, il est resté dans l’ambiguïté, en entretenant le flou et les vaines promesses.

Ce gouvernement ne cesse de nous targer avec sa légitimité électorale. Mais, cette légitimité provient d'un vote confiance. La confiance n'y est plys par conséquent la légitimité non plus.

01/12/2012

«A quelques-uns l’arrogance tient lieu de grandeur ; l’inhumanité de fermeté et la fourberie d’esprit»

J’ai envie de gerber lorsque des agents d’une police censée devenir républicaine se comportent comme des SS

J’ai envie de gerber lorsque leur ministre (torturé à outrance sous la dictature) justifie l’utilisation abusive de balles à fragmentation

J’ai envie de gerber lorsque le chef du gouvernement nous sort encore une fois la théorie du complot

J’ai envie de gerber lorsque ce même chef de gouvernement nous parle encore d’une révolution qui n’a jamais existé et dont il s’attribue la paternité

J’ai envie de gerber lorsqu’un ministre accuse les média d’attiser les hostilités en rapportant les faits

J’ai envie de gerber lorsque le gouverneur décrié parle de pierres et de caillasses importées

J’ai envie de gerber lorsque le Président de la république et le président de l’ANC ne condamnent pas haut et fort cette violence et la gestion désastreuse des contestations de Séliana

Et comme a dit Jean de La Bruyère : "Aquelques-uns l'arrogance tient de grandeur ; l'inhumanité de fermété et la fourberie d'esprit".