Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2013

L’unification de la gauche tunisienne ne se fera que grâce à un nivellement par le bas

gauche tunisienne.jpgLe réservoir des militants de gauche, jeunes et moins jeunes, est mal exploité. Ça bouillonne d’idées, mais la concrétisation demeure timide et pour cause le manque de moyens et la dissipation des énergies. « L’union fait la force » un adage qu’on répète souvent mais qu’on a du mal, nous gauchistes,  à le mettre en œuvre.

Alors que des petites actions citoyennes coordonnées par toutes les forces de gauche ne peuvent être que bénéfiques pour dissiper de l’imaginaire collectif cette crainte légitime mais infondée de ces laïcs importateurs d’idées saugrenues.

Je crois que des rencontres informelles entre les militants de base des diverses partis de gauche s’imposent et qu’elles ne peuvent être que bénéfiques. Je conçois mal que les responsables locaux de Nida, de Joumhouri, de Massar, de Jabha,…,  ne se connaissent pas, souvent ne se parlent pas, et se tirent fréquemment des balles dans les pieds.

 

Alors Synergie ou lutte fratricide? A mon avis, le choix ne s’impose même pas.

23/12/2013

Le salut de la Tunisie passe par l’unification de la gauche tunisienne

gauche tunisienne.jpgLa gauche tunisienne regorge de potentialités et d’atouts qu’elle devra activer et mettre en avant pour prendre le pouvoir et assurer le salut de la Tunisie.

Les électeurs tunisiens seront probablement mis entre le marteau islamiste et l’enclume destourienne durant les prochaines échéances électorales. Le risque d’abstention sera fort probablement très élevé et dépassant celui des dernières élections.

La gauche tunisienne a une occasion en or pour resserrer ses rangs, pour oublier les luttes intestines qui la rongent depuis 4 décennies, pour aplanir les égos et pour œuvrer à l’élaboration d’une stratégie corrigée des lacunes et carences de la dernière campagne électorale.

 

20/12/2013

Qui demandera des comptes à la Troika?

La Troika a pêché, la Troika a ruiné le pays, la Troika a favorisé le terrorisme, la Troika a favorisé la contrebande et l'économie parallèle, la Troika a accentué la paupérisation de la population... Bref, il est de notoriété publique que les 24 derniers mois des 2 gouvernements de la Troika ont été un fiasco total. Et il ne s'agit pas uniquement de gouvernance désastreuse.

Verrions nous dans les prochaines semaines un groupe d'avocats ou des associations de la société civile porter plainte contre les gouvernants des 24 derniers mois et demander des réparations pour les préjudices subis?

Des assassinats politiques ont été commis et que certains qualifient les secrets qui rôdent autour de "raison d'Etat", et je crois que le peuple tunisien exige de connaître ces "raisons d'Etat".

Des terroristes notoires ont été hébergés, protégés, et sauvés in extrémis par des pseudos-hommes d'Etat, et le peuple tunisien est curieux de savoir le degrés de complaisance entre des hauts responsables de l'Etat, le terrorisme naissant de l'époque et le terrorisme résiduel que les quelques braves qui nous restent le traquent comme on traque des spectres d'une autre époque.

Ce qui se passe à Chaâmbi me fait penser qu'il se situe plutôt à la frontière vietnamo-cambodgienne plutôt qu'en Afrique du Nord et j'ai l'impression que je relis les récits des vétérans de l'offensive du Têth (mais en version islamiste). Le peuple tunisien demande ce qui se passe réellement à Chaâmbi.

On a vu l'émergence d'une nouvelle classe de riches, héritiers supposés des Trapatoni (ou Trabelsi) mais cette fois ci avec une barbe et une marque frontale de prière. Comment s'est faite cette transition tranquille de banditisme?

16/12/2013

Hommes politiques du Cartel Islamiste, je vous défie d’aller demain à Sidi Bouzid…

Ce matin l’un des Barons du Cartel Islamiste se vantait de la révolution, des réalisations de la révolution et de la Grace Divine qui a accompagné la réussite des 2 gouvernements islamistes générés par les élections du 23/11/11. J’étais partagé entre la rage et l’amusement….

Je suis curieux de voir comment les Barons du Cartel Islamiste ,prétendants acteurs d’une improbable révolution, seront accueillis demain par les Bouzidiens…? Mais je crois que je n’aurai jamais ce plaisir…