Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2013

L’unification de la gauche tunisienne ne se fera que grâce à un nivellement par le bas

gauche tunisienne.jpgLe réservoir des militants de gauche, jeunes et moins jeunes, est mal exploité. Ça bouillonne d’idées, mais la concrétisation demeure timide et pour cause le manque de moyens et la dissipation des énergies. « L’union fait la force » un adage qu’on répète souvent mais qu’on a du mal, nous gauchistes,  à le mettre en œuvre.

Alors que des petites actions citoyennes coordonnées par toutes les forces de gauche ne peuvent être que bénéfiques pour dissiper de l’imaginaire collectif cette crainte légitime mais infondée de ces laïcs importateurs d’idées saugrenues.

Je crois que des rencontres informelles entre les militants de base des diverses partis de gauche s’imposent et qu’elles ne peuvent être que bénéfiques. Je conçois mal que les responsables locaux de Nida, de Joumhouri, de Massar, de Jabha,…,  ne se connaissent pas, souvent ne se parlent pas, et se tirent fréquemment des balles dans les pieds.

 

Alors Synergie ou lutte fratricide? A mon avis, le choix ne s’impose même pas.

Les commentaires sont fermés.