Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

Les Beaux Quartiers : une évolution urbanistique à deux vitesses

Détrompez-vous je ne vais pas parler du roman de Louis Aragon mais plutôt des quartiers qui forment la «Ceinture Rouge» de Tunis. Ces quartiers sont à la fois des poudrières qui n’attendent qu’une chiquenaude pour exploser et des cloaques ne renfermant que des morts-vivants.

Un plan Marshall est plus que nécessaire pour désamorcer ces bombes à retardement et pour que ces quartiers deviennent aussi des cités résidentielles à part entières avec leurs espaces verts, leurs services publics, leurs rues verdoyantes,… Pour que ces quartiers n’aient rien à envier aux autres quartiers où on vit mieux.

N'oublions surtout pas que la dictature ne s'est effondrée que lorsque ces "Beaux quartiers" se sont soulevés contre l'injustice... Celui qui saura mettre en place une réforme urbanistique pertinente aura pour longtemps le dernier mot lors des élections locales dans le Grand Tunis....

Les commentaires sont fermés.