Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2012

Pour les détracteurs du Parti Républicain

Ceux qui ont voté lors des dernières élections aux différents partis et listes indépendantes qui par leur fusion ont généré le Parti Républicain partagent au moins deux convictions de taille i) Le progressisme et ii) le sentiment de ne pas être trahis par leurs leaders.

Je peux discuter avec n’importe sans baisser les yeux de la résistance et de l’engagement ^politiques légendaires d’Ahmed Néjib Chebbi, de la pugnacité de Maya Jéribi, de l’acerbité de Issam Chebbi, de la pondération de Maher Hanin, du pragmatisme de Yassine Brahim et de la force tranquille de Saïd Aïdi….

Les détracteurs du Parti Républicain (de droite comme de gauche) doivent se souvenir que la fête de la république a failli passer inaperçue s’il n’y avait pas eu des meetings initiés et animés par les militants du Parti Républicain. Ils doivent aussi se souvenir que la fête de la Femme et de la promulgation du code de statut personnel (fierté de la Tunisie pendant des décennies) a failli aussi passer inaperçue s’il n’y avait pas eu, parmi d’autres, une mobilisation sans précédents des militants du Parti Républicain à travers tout le territoire de la République. Ils doivent aussi se souvenir du meeting du 13 octobre qui a rappelé que le Parti Républicain est aussi là pour faire face encore une fois contre la censure voilée…

Par ailleurs le dernier sondage relatif aux probables résultats de votes si les élections ont lieu dans l'immédiat, ne reflète en rien la réalité des choses... Souvenons-nous d'un sondage réalisé par le même cabinet il y a quelques années qui concluait qu'une chaîne TV privée (et qui cartonnait à l'époque) n'avait que 5% d'audimat...

L'adage suivant se confirme encore une fois :"Les statistiques sont comme les belles filles, elles donnent des idées  mais cachent l'essentiel"...

Les commentaires sont fermés.