Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/01/2012

La Foi et.... la foi.

 "Il y a une cinquantaine d’années alors que je conduisais la caravane de mon oncle en Jordanie, à la tête d’une centaine de chameaux, je m’étais arrêté dans un village prés d’Amman. C’était l’heure de la prière. Avec un groupe de mes hommes, nous avions rejoins une mosquée et nous nous étions mis à faire nos ablutions dans une petite cours dallée. L’imam, un personnage imposant vêtu d’une tunique flamboyante, s’était alors approché de nous. «Que faites-vous là jeunes gens?» nous avait il demandé. «Nous nous lavons pour la prière», lui avais-je répondu. «Croyez-vous que vos outres suffisent à vous purifier?» s’était-il enquis. «Il faut bien faire ses ablutions avant de rejoindre la salle des prières» lui avais-je fait remarquer. Il avait alors tiré une figue toute belle et fraîche de sa poche, l’avait nettoyé laborieusement dans une tasse d’eau ; ensuite il l’avait ouverte sous nos yeux. La belle figue grouillait d’asticots. L’imam avait conclu : «Il ne s’agit pas de laver son corps, mais son âme jeunes gens. Si vous êtes pourris de l’intérieur, ni les fleuves ni les océans ne sauraient vous désinfecter.»."

 

A bons entendeurs…

Extrait du roman « Les sirènes de Bagdad » de Yasmina Khadra

Les commentaires sont fermés.