Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/01/2010

Les femmes des maris infidèles (1) (suite et fin)

Bizarrement l’infidélité de son mari ne l’a pas trop affectée, au contraire elle se sentit soulagée car cette infidélité lui facilita ses desseins.

Depuis quelques temps l’étudiant d’en face ne cessait de la dévisager, de la suivre avec un regard insistant. C'était un bel homme , grand ayant une carrure d'athlète, polius.

Elle feignit le désintérêt total, mais sentir le désir de cet homme l’excitait beaucoup et elle fantasmait de plus en plus sur ce corps jeune, ferme et musclé. Depuis son adolescence, elle a toujours été attirée par les hommes athlétiques, mal rasés et qui dégagent un magnétisme viril ne laissant aucune équivoque.

Après le forfait de son mari c’était à elle de jouer et de répondre à sa façon aux invites de son jeune voisin. L’occasion n’avait pas tardé. Un problème de roue, un montage de la roue de secours, une invitation pour boire quelque chose, et des ébats sur le plan de travail de la cuisine.

Son cynisme a été poussé plus loin. A son mari elle se faisait de plus en plus coquette, elle lui préparait chaque soir son petit festin : une bonne bouteille, de bons mets, un fort somnifère (dont il ne se doutait pas de la présence) et parfois une petite gâterie orale pour faciliter le voyage vers le royaume de Morphée.

Une fois son mari endormi sur le canapé de la chambre à coucher, elle invita son jeune amant pour terminer le festin et faire longuement l’amour dans le lit conjugal. Au petit matin le jeune amant rejoignit son studio et elle n’avait qu’à faire réveiller son mari pour l’aider à se mettre dans leur lit.

Les souvenirs du mari s’évaporèrent avec les vapeurs de l’alcool et du somnifère, mais son égo est flatté tous les matins par une épouse souriante, docile, dont le visage épanoui confirme ses récits sur leurs ébats torrides et nocturnes. Et chaque mardi tout excité il retrouva son étudiante et crut à la résurrection de la virilité de sa jeunesse qui épata son amante de plus en plus satisfaite des performances de ce quadragénaire.

Au bout de quelques mois, le jeune amant se lassa et invita sa voisine à changer un peu leurs habitudes. Ils ne se contentèrent plus de terminer leurs ébats dans la maison. Un soir ils partirent pour faire la fête dans une boîte de nuit.

Mais toutes les belles choses ont une fin. La Providence intervint brutalement. Un dérapage mortel mit fin à cette aventure.

A la mi-journée le mari se réveillât par les sonneries insistantes de son téléphone. Une voix au ton martial lui apprît le drame. Il assura à son interlocuteur qu’il y a erreur sur la personne, sa femme a passé la nuit à ses côtés et elle se trouve actuellement à son travail. On le convoqua pour venir vérifier le corps à la morgue.

En examinant le visage défiguré, il finit par reconnaitre les traits de sa femme. En écoutant le rapport de Police, il souhaita être dans le pire des cauchemars. Il avait du mal à croire que sa femme le cocufiait.

En rentrant à la maison il chercha des indices de l’infidélité de sa femme. Il finit par découvrir une boîte de somnifère et un CD avec la mention X. En visionnant le CD tout devint clair…

Commentaires

waaaaaaw quelle fin!!!
Les femmes trompées ne réagissent pas toutes de la sorte.
Celle la a eu une belle échappée par la mort mais le mari ne pensera jamais que c'est une réaction à ses faits.
Corriger une adultère par une autre, est ce vraiment la solution????

Écrit par : foufa | 19/01/2010

La fin est totalement ratée, dans ce genre de situation c'est impossible qu'une femme trouve du réconfort dans la tromperie, (ou alors je connais pas du tout les femmes) si c'est le cas cette sitation ne durra pas, finalement dans cette histoire le mari va se donner raison d'avoir tromper sa femme :(

Écrit par : kaysoun | 20/01/2010

@Kaysoun : elle ne trouve pas de réconfort dans la tromperie mais elle le trouve dans la vengeance

Écrit par : Ovide | 20/01/2010

la raison elle même à ces raison qu'elle ignore....

on est humain on fait tous des erreurs et des fautes, on est attiré par l'interdit à force de résister un jour ce q l'on est tenté et on pourra jamais élucidé ce mystère de l'adultère comme tant d'autre mystère de la vie!!!!!!!

Car il n'y a pas pire (et surtout plus lâche) qu'un mari trompe sa femme et reviens vers elle ,comme si de rien n'était...

Je pense pas qu'elle cherche à trouver des excuses à l'adultère, qui est en elle même un acte odieux et tout ce que vous voulez, mais à mettre la lumière sur un aspect réel, l'une des causes qui pourrait expliquer cette trahison.
Alors ,oui moi je pense qu'une femme trompée est avant tout une victime c'est trop facile de ne respecter aucune règle (religieuses ou morales) et de remettre la faute sur l'autre.

mais qd mm l'adultère c'est difficilement défendable surtout lorsque la relation extra conjugale n'est basée que sur le sexe!!!!

Écrit par : la mystérieuse | 09/07/2010

Les commentaires sont fermés.