Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2010

Les origines de la famille Torjeman

La rédaction de cette note a été motivée par une vive discussion qui a eu lieu dans une assemblée familiale sur l’origine de la famille Torjeman (la grand-mère de Ma Rose est une Torjeman).

J’ai toujours soutenu la thèse que cette famille est orginaire d’Espagne alors que la plupart de tous ceux que j’ai rencontré affirment être d’origine Turque (ou plutôt circassienne). Et les deux thèses sont plausibles.

Mes arguments quant à la thèse espagnole sont basés sur la lecture d’une biographie du plus illustre des Torjeman et qui est un certain Abdallah Torjeman (de son nom chrétien Anselm Turmeda) prêtre franciscain et ambassadeur du Saint-Siège pour le Royaume hafside. Né à Palma de Majorque en 1355 et décédé à Tunis en 1423. Il se convertit à l’Islam vers 1390. Il fut ministre du Sultan Hafside Al Mustansir et auteur de 3 ouvrages en arabe et en catalan. Il épousa une tunisoise de la famille Essaffar. Sa tombe est encore visible au Souk des Sarrajines. Le quartier de Bab Saadoun ancien lieu de résidence de ce ministre regorge encore de plusieurs Torjeman

La Thèse Turque a aussi ses arguments, vers le XVIè siècle à l’apogée de l’Empire Ottoman la fonction de traducteur était l’une des fonctions les plus prisées dans les Offices des gouverneurs turcs au moyen orient et au Maghreb. D’ailleurs on trouve des familles Torjeman en Syrie, au Liban, en Palestine, en Iraq, en Arabie Saoudite, en Egypte et en Libye et dont les origines remontent à cette période. Le faciès de plusieurs Torjeman tunisiens : yeux bleus, peau blanche, pommette haute rappelle d’anciennes origines circassiennes.

Les plus puristes des Torjeman, mais c’est le courant minoritaire, prétendent à des origines arabes et hachémites en arguant que Torjeman est un surnom donnée à Abdallah Ibn Abbes le cousin du Prophète Mohamed qui était un érudit dans l’explication du coran (ترجمان القرآن).

En l’absence d’une étude généalogique documentée, le sujet animera encore plusieurs autres assemblées familiales mais je laisserai le soin aux membres de cette famille de nous éclairer sur le sujet.

Commentaires

"ambassadeur du st siege" MDR pourquoi pas de l'empereur de chine? d'ou sors-tu-cette info?
la venue de ce majorquin à tunis n'a rien d'exeptionnelle.
à l'epoque la garde personnelle du sultan etait a 100% aragonaise ,catalane et majorquine.turmeda parlait et ecrivait le catalan,l'italien ,le français et bientot l'arabe d'ou sa fonction future de torjman. des torjmane il y en a de toutes les origines:espagnols,grecs,circasiens,napolitains...c'etaient des renegats ,hommes d'armes, souvent d'origines obscures qui ont fui la misere des campagnes europeennes ou captifs des galeres musulmanes ...qui ont rejoints la cour des sultans hafsides ou plus tard les dynasties mouradite et husseinite

Écrit par : anseme turmeda | 06/01/2010

@anseme turmeda : Je te rappelle que Anselm Turmeda est un prêtre franciscain et est bel et bien l'ambassadeur du Saint-Siège à Tunis. Il ne fait pas part de la garde personnelle (et chrétienne) du Sultan Hafside.

Écrit par : Ovide | 06/01/2010

@anseme turmeda : Je te rappelle que Anselm Turmeda est un prêtre franciscain et est bel et bien l'ambassadeur du Saint-Siège à Tunis. Il ne fait pas part de la garde personnelle (et chrétienne) du Sultan Hafside.

Écrit par : Ovide | 06/01/2010

Les commentaires sont fermés.