Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2009

Maris infidèles (2)

Il venait d’être recruté comme délégué médical dans un laboratoire pharmaceutique. Ce nouveau travail qui aurait dû consolider son couple l’avait plutôt démoli.

Son travail consistait à visiter les cabinets médicaux et les pharmacies pour promouvoir les produits médicaux et paramédicaux de son laboratoire. Un jour en sonnant à la porte d’un cabinet, la doctoresse qu’il comptait visiter lui ouvrit elle-même la porte.

La foudre sembla les frapper tous les deux. Les mots s’arrêtaient, le temps s’arrêtait et ils vivaient ces instants d’éternités connus uniquement de ceux qui avaient connu des coups de foudre. Il n’était plus question de promotion de quelque produit que ce soit. Elle avait annulé tous ces rendez-vous de l’après-midi et répondit favorablement à son invitation pour le déjeuner.

Il vivait depuis quelque temps un vide sentimental, sa femme ne prenait plus soin de lui et n’entretenait plus ses besoins narcissiques. Néanmoins ils entretenaient une certaine intimité mais dépourvue d’innovations et de tendresse.

De jour en jour la nouvelle relation se confirmait, ils passaient la plupart des après-midi ensemble. Mais ils ne se contentaient plus de ses siestes torrides et furtives.

Un soir et après mûre réflexion il s’adressa à sa femme :

-Chérie, le boss m’a convoqué ce matin dans son bureau et il n’était pas content de mes chiffres. D’ailleurs, il a sous-entendu que je jouais ma place dans la boîte et que je dois rectifier le tir et booster un peu les ventes dans mon secteur. Il m’a proposé de faire la tournée des pharmacies de nuit et je trouve qu’il a raison. C’est une niche qui pourrait améliorer significativement mes chiffres. Qu’en penses-tu ?

-Oh ! Tu sais très bien que nous avions besoin de cette argent. Je n’aimerais pas être seule durant la soirée ; tâche de ne pas trop tarder.

-T’inquiètes pas tu ne dormiras que dans mes bras. Bon, je pars, à toute à l’heure.

Mais ces pharmacies de nuit étaient "Le Bœuf sur le toit", "Le Baroque" , "Le Zinc"… mais surtout la résidence de la doctoresse…

Commentaires

juste un petit clin d'œil ......;je suis déléguée médical et je vois que vous connaissez très bien notre terminologie j'attends la fin de l'histoire biz

Écrit par : farfalla | 28/08/2009

@Farfella : Ce n'est pas vraiment une histoire Je suis en train de décrire une scène de vie abrégée impliquant un mari infidèle. J'ai côtoyer de prés la vie des délégués médicaux c'est pour ça que je connais un peu leur jargon qui n'est pas loin du jargon de n'importe quel autre commercial :).

Écrit par : Ovide | 28/08/2009

j'aime bien aussi
c une serie ke tu nous fais aller j'attends la suite ca fera un bon bouquet de maris infidèles

Écrit par : dolce_vita | 28/08/2009

Les commentaires sont fermés.