Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2009

Nymphomane et Dépressive

S. est une femme instruite, charmante et d’une agréable compagnie. Cependant un comportement étrange caractérise son rapport avec l’amour et le sexe. Rares sont les hommes qui résistent à son charme et rares sont les hommes dont les regards ne sont pas chargés de désir lorsqu’ils aperçoivent S..

S. aussi jouait le jeu et se laissait séduire pour aller jusqu’au bout avec n’importe quel homme et sans se soucier vraiment du devenir de la relation. D’ailleurs, rares étaient les relations de S. qui duraient plus d’un jour et un rituel étrange accompagne la fin de chaque relation.

En effet, après avoir fait l’amour un sentiment de regret et de culpabilité habite S.. Sa première réaction consiste à prendre un bain où elle se frottait jusqu’au sang pour se débarrasser d’une saleté imaginaire et qui a du mal à s’en débarrasser. Une semaine de prière et de contemplation spirituelle pour se repentir clôture chaque aventure amoureuse de S. pour se relancer une nouvelle fois à la recherche de la luxure.

A vrai dire ce comportement étrange m’a beaucoup intriguer et j’ai poussé mes investigations afin de comprendre l’origine de cet étrange comportement qui est un mélange, à mon sens, entre la nymphomanie et la dépression. Ce que j’ai découvert pourrait expliquer en partie cette attitude. La mère de S. a un faible pour les femmes et n’hésite même pas à approcher les amies de sa propre fille qui a fini par découvrir les préférences sexuelles de sa mère. S. n’a jamais accepté le comportement de sa mère qu’elle répugne sans l’avouer et a peut être fini par répugner à sa façon tout ce qui a trait à la sexualité…

Les commentaires sont fermés.