Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/07/2009

Bourguibistes vs Yousséfistes

Il m’arrive rarement de parcourir un journal tunisien mais hier un sujet m’a paru intéressant vu qu’il touche l’une des périodes les plus sombres et les plus énigmatique de l’Histoire du mouvement national : le conflit entre Habib Bourguiba et Salah Ben Youssef.

Bien qu’on est en train de vivre ces derniers temps une mode consistant à ce que chacun des anciens ministres de Bourguiba (encore en vie) écrive ses « mémoires » mais ils étaient tous prudent en décrivant brièvement cette période. L’un de ces anciens ministres est allé plus loin dans la banalisation de ce conflit en le qualifiant de « parenthèse yousséfiste ».

Hier, j’ai cru décelé un indice expliquant en partie ce silence. Certains des éminents ministres de Bourguiba durant la première décennie suivant l’indépendance ont été de fervents yousséfistes qui avaient rapidement tourné la veste pour en prendre en marche le train vainqueur du bourguibisme. En effet et selon M. Ahmed Tlissi le premier garde du corps de Bourguiba MM. Mongi Sélim et Taieb M’hiri étaient de fervents youssefistes, pourtant ses deux anciens ministres ont occupé sous Bourguiba le portefeuille le plus sensible dans l’Histoire de la Tunisie moderne qui est le ministère de l’intérieur.

Combien étaient-ils les destouriens qui s’étaient comporté comme Mongi Sélim et Taieb M’hiri ? Quand est ce que nous aurons droit à une connaissance précise des purges qui avaient eu lieu entre 1955 et 1956 ?

Commentaires

Mongi Selim et Taib Mehiri representaient la bourgeoisie Tuniseoise dans le gouvernement, et les deux avaient un poids et une popularite importante aupres de la population Tuniseoise et surtout dans les milieux bourgeois.

Bourguiba n'avait pas interet a les eloigner au debut, meme s'ils avaient un penchant Youssefiste.

Mais apres, avec la nomination de Ben Salah, Bourguiba a beaucoup reduit le poids politique de Mongi Selim et Taieb Mehiri.

Écrit par : Soufiene | 06/07/2009

Gloire @ Bourguiba!
Paix @ son âme!

Écrit par : elgreco | 06/07/2009

Les commentaires sont fermés.