Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2008

Coup de gueule : Restaurant Broadway

J’ai souvent connu la médiocrité dans plusieurs restaurants tunisiens mais j’attribuais souvent ça à l’emplacement de ces établissements. Mais il y a quelques jours ma déception a dépassé toutes celles qui l’ont précédée en décidant d’inviter Ma Rose au restaurant Broadway à Cité Ennasr (le bouche à oreille ne donne pas que de bons résultats) qui est supposé présenter une prestation au moins équivalente à celle des autres établissements qui l’entourent.

En arrivant au restaurant, aucune personne ne s’est préoccupée pour nous placer. J’ai attribué cette attitude à l’affluence simultanée de plusieurs clients. Notre mésaventure a commencé en passant la commande. Nous avons été surpris de voir que plusieurs plats inscrits sur la carte n’existent pas et nous avons été contraints de refaire un choix hâtif.

J’ai commandé un plat à consonance indienne et mon choix était motivé par le riz basmati qui est la base de ce plat. Lorsque nous avons été servis, j’ai été étonné de voir que le riz basmati en question n’était qu’un riz ordinaire dépourvu de la saveur du basmati et le plat à consonance indienne n’a été qu’une parodie de la paella andalouse… Ma faim m’obligeait à avaler ce qui m’a été servi en espérant me régaler au dessert. Evidemment les desserts ne sont succulents que sur la carte et avec un semblant de politesse Monsieur le Serveur nous apprenait qu’il n’y a pas de dessert. A ce stade de la mésaventure je n’avais qu’à demander l’addition qui m’est parvenue dans une jolie boîte à bijoux.

En voulant payer avec des tickets restaurants une Serveuse aussi gentille que son collègue m’a fait signifier que le restaurant n’accepte pas mes tickets. J’ai souris et j’ai retiré de mon porte feuille ma carte de crédit et là aussi avec un large sourire elle m’informe que le restaurant n’accepte que le «cash» ou les chèques… Heureusement que Ma Rose avait son chéquier avec elle et que ce dernier renfermait encore deux chèques. En déposant le chèque dans la jolie boîte à bijoux Monsieur le Serveur et Mademoiselle la Serveuse me dévisageaient avec mécontentement en découvrant l’absence d’un pourboire.

En fait y a-t-il une autorité compétente pour contrôler ces gens? Et l’un des rôles de le ‘ODC n’est-il pas de combattre les publicités mensongères? Si un jour vous faites un tour du côté de Broadway… je vous souhaite un très bon appétit. Comme on dit dans ce genre de situation : Je zappe 

Commentaires

A quand un classemnt de nos Fourchettes?

Sans cette base de données on ira (comme Dab) de surprise en surprise!
Hélas!

@+++ amigo

rached

Écrit par : elgreco | 19/05/2008

Revisitez-le :) vous allez adorer cette fois :)

Écrit par : Amine | 17/06/2011

Les commentaires sont fermés.